Logo
Imprimer cette page

Franciscains parmi des gens professant une autre foi

Beyrouth. Du 18 au 21 octobre, au convent Notre-Dame-du-Puits à Bkenneya, près de Beyrouth au Liban, s’est tenue une conférence internationale sur le dialogue interreligieux (DIR) pour une coexistence pacifique dans les sociétés interculturelles. Soixante-seize personnes ont participé aux quatre jours de conférences ayant pour titre : « Franciscains parmi des gens professant une autre foi ». La plus grande part de ceux-ci était constituée de frères capucins provenant de plus de 20 pays. D’autres franciscains se sont greffés au groupe, dont quelques frères conventuels et frères mineurs, des sœurs franciscaines et des membres de l’Ordre Séculier (OFS). La présence de musulmans venant du Kenya (représentant le Projet Damiette) et du Liban a honoré les participants à la conférence.

Celle-ci a débuté avec l’Eucharistie, présidée par le frère Tanio, Custode du Liban. Dans son homélie, il a salué les gens présents et a répété les valeurs et le sens du DIR à l’intérieur de notre témoignage de l’amour de Dieu pour tous, chrétiens et non-chrétiens, pour une coexistence pacifique.

La conférence se divisait en trois sessions interreliées. La première montrait le contexte de l’engagement des frères au DIR. Les participants ont alors fait la présentation de ce qui se fait dans différents pays dont la Belgique, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Inde, l’Indonésie, l’Italie, le Kenya, le Liban, la Malaisie, Malte, le Nigeria, le Pakistan, les Philippines, la Pologne, l’Arabie saoudite, la Suisse, la Syrie, la Tanzanie, la Turquie, les Émirats arabes unis et les États-Unis. Cela a permis d’éclairer les participants sur le travail fait pour promouvoir les DIR à travers le monde. Frère Silvestro Bejan, OFMConv, délégué général pour l’œcuménisme et le dialogue interreligieux à Assise, a fait un exposé ayant pour titre : « DIR — paradigme d’une interprétation théologique ». Son entretien a donné une base théologique pour le DIR dans l’Église. Une autre perspective éclairante fut offerte par Sheikh Ahmad Taleb, dans son discours sur la « Perspective musulmane du DIR ». À cela s’est ajouté la conférence du frère Daou (prêtre maronite) portant sur « DIR et évangélisation ». Cette première partie fut heureusement conclue par frère Varghese Manimala, OFMCap. Il a engagé les participants dans une réflexion touchant le « DIR dans un monde post-sécularisé ».

La seconde partie de la conférence s’est arrêtée sur les défis actuels du DIR. En cela, le frère Robert Paschal, OFM, a invité les participants à porter leur réflexion sur « DIR et l’édification de la paix, fondamentalisme religieux et fanatisme ». Sa conférence a suscité de l’intérêt parmi les participants. Ayant une grande expérience du DIR, sœur Lilian Curaming, FMM, a quant à elle rappelé que le dialogue interreligieux a ses racines dans le franciscanisme. En fin de cette partie de la rencontre, le Dr Mohamed El Sammak a apporté une contribution hautement actuelle qui avait pour titre : « Comprendre l’Islam et entrer en relation avec les musulmans ». Sa grande connaissance de l’Islam et du Christianisme, tant théologique que pratique, a été fortement appréciée et remarquée par les gens présents.

La dernière partie de ces journées a permis aux participants d’imaginer un futur engagement au service du DIR dans l’Ordre et au-delà. C’est à cette fin qu’ils ont pu, grâce aux connaissances et à l’expérience acquise durant ce séminaire, tirer quelques conclusions et formuler des propositions et recommandations pour le futur. À l’aide d’un comité de six personnes choisies, ils ont élaboré une déclaration de paix basée sur le DIR. En outre, il a été question de demander des lignes directrices pour le DIR qui seraient communiquées à tous les capucins du monde. Lors de la conclusion de ces deux jours la déclaration mentionnée plus haut a été signée, et les attestations de participations remises aux gens présents.   L’Évêque de Beyrouth, un représentant musulman et le frère Pistorius, OFMCap (représentant du Ministre général) sont témoins de l’engagement pris par les participants. Enfin la célébration eucharistique, présidée par son Excellence Mgr Cèsar Essayan OFMConv, vicaire apostolique de Beyrouth, a conclu la rencontre.

fr. Benedict Ayodi OFMCap

  • FR - À la lumière de la foi : le dialogue pour une nouvelle espérance – Word, PDF
  • EN - By the light of faith: dialogue for new hope – Word, PDF
  • IT - Il dialogo della speranza alla luce della fede – Word, PDF

Dernière modification le lundi, 08 janvier 2018 11:21
Copyright: Curia Generalis Fratrum Minorum Capuccinorum
Via Piemonte, 70 - 00187 Roma, Italia, tel. +39 06 42 01 17 10 / +39 335 1641820, ofmcap.org - 1528 - 2020 webmaster