Curia Generalis Ordinis Fratrum Minorum Capuccinorum

Log in
updated 9:59 PM CET, Nov 24, 2017

Commission inter-franciscaine “Romans VI”

Le 26 juin dernier, la commission inter-franciscaine « Romans VI » s’est réunie à la curie générale des capucins à Rome.

Un peu d’histoire

La commission a été créée par les ministres généraux des frères mineurs, des conventuels, des capucins et du TOR, le 26 avril 1982, sous le nom de commission inter-franciscaine pour la justice et la paix. Un frère de chacun des quatre Ordres a été désigné comme membre de cette commission.

Le 28 février 1986, le conseil de la conférence franciscaine internationale (CIF-TOR) inséra dans la commission sa secrétaire générale. Le 22 janvier 1991, la présidence internationale de l’Ordre franciscain séculier nomma un de ses membres pour faire partie de la commission.

Développements

Au fil des années, la participation, la structure et les objectifs de la commission se sont développés, comme le montrent les documents produits par celle-ci. Depuis 2009, la commission est appelée, d’une façon informelle, « les six Romains » (Romans VI) et est devenue la commission inter-franciscaine pour la justice, la paix et l’intégrité de la création.

Le surnom de Romans VI vient du fait que ses membres sont les responsables des bureaux centraux de JPIC des différents Ordres, travaillant et vivant tous à Rome dans leurs curies générales. Ce surnom est maintenant un peu « boiteux », car le membre de l’OFS, pour des raisons évidentes, et celui du TOR ne vivent pas à Rome.

Si, au début, le nombre des réunions était limité par an, l’action de la commission fut, par la suite, plus concrète et exigeante. Cela est dû à l’engagement pour la justice, la paix et l’intégrité de la création, de plus en plus croissant au sein de la famille franciscaine, et aux nouveaux défis du monde, en particulier depuis le Sommet de Rio + 20 en 2002.

On est arrivé à ce caractère concret en organisant la présence des délégations de Franciscans International à des événements mondiaux (comme la Conférence sur le climat COP21 de Paris et le World Social Forum de Montréal 2016), où la présence franciscaine a eu un rôle actif dans le témoignage et la promotion d’activités et de campagnes en faveur des pauvres, des marginalisés et de l’environnement. Il est agréable d’être en mesure de confirmer que la présence franciscaine a été tout de suite remarquée et appréciée par tout le monde. Cela nous confirme, encore une fois, que le message de François est un message universel qui touche les cœurs et les sensibilités des différentes cultures et religions et que, pour être des témoins crédibles, la participation est nécessaire. Cet impact a encouragé les membres de la commission à élargir son propre engagement selon des modalités et des délais qui sont actuellement à l’étude.

D’autres initiatives déjà prises par la commission sont :

  • la signature d’une lettre d’intention avec Franciscans International pour une collaboration plus étroite ;
  • l’adhésion au Mouvement catholique global pour le climat, qui a été proposée si bien aux individus qu’aux Ordres et Congrégations représentés dans la commission.

Attilio Galimberti, OFS, président en exercice

Galleria delle foto

Dernière modification le mardi, 18 juillet 2017 17:07