Ordo Fratrum Minorum Capuccinorum

Log in
updated 9:49 AM UTC, Jul 6, 2022

Message de Pâques du Ministre Général 2022

Paix et tout bien !

Voici le message de Pâques du Ministre Général. Vivons la Semaine Sainte et les fêtes de Pâques en méditant sur la miséricorde de Dieu et le mystère du Christ crucifié et ressuscité.

Joyeuses Pâques!

 

 

Vœux de Pâques du Ministre Général

Chers frères, paix et tout bien !

Nous nous retrouvons une fois de plus dans l’imminence de Pâques, mystère de la Passion, de la mort et de la résurrection de notre Seigneur. Ces temps-ci, je pense que le monde entier est saisi et bouleversé par ce qui se passe en terre d’Ukraine : nous nous demandons comment une telle chose est possible, à quel point le cœur des hommes peut être cruel lorsqu’il en arrive à ne plus considérer l’homme. Nous voyons comme nous pouvons être mauvais, tellement mauvais. L’iniquité du mal, que produit-elle au juste ? Le mal contre l’homme. Et je crois que le mal cultivé en nous-mêmes est lui aussi toujours contre l’homme. Quand nous sommes trop concentrés sur nous-mêmes, nous n’allons nulle part. L’un des grand maux du monde d’aujourd’hui, qui est présent également parmi nous, c’est cette attention démesurée à nous-mêmes et à tout considérer selon notre point de vue. Nous usons alors de critères triviaux pour distinguer entre ce qui est bon pour moi, et ce qui n’est pas bon pour moi. Dans notre montée vers Pâques, notre regard se tourne justement vers Notre-Seigneur Jésus-Christ, sur la croix. 

 

C’est là une toute autre façon de se situer :  c’est une manière de ne pas se regarder soi-même, mais de tourner les yeux vers ce que Dieu fait pour notre salut. Il le fait pour nous, pour d’autres que Lui, par son Fils bien aimé, afin que son peuple obtienne la victoire sur le mal et la mort, et l’espérance de participer à la vie éternelle en Dieu. Je pense avec fierté, et aussi avec un peu d’envie, à tant de frères engagés sur le terrain pour secourir les populations qui doivent fuir l’Ukraine sans rien, ou encore à nos frères qui sont là-bas, en Ukraine, et essaient de servir de leur mieux, comme ils le peuvent, dans une situation aussi difficile. 

Il y a tant d’exemples, vraiment, en Ukraine, et proche de l’Ukraine en Pologne en Roumanie, tant d’exemples aussi dans d’autres pays d’Europe d’engagements solidaires envers ceux qui sont défavorisés. Je ne vais  pas tous les mentionner : il y a tant d’exemples de frères et d’institutions qui s’engagent pour accueillir les réfugiés, les aider et leur envoyer de l’aide. 

J’aimerais bien être à la place de ceux qui sont là-bas, sur le front, de ces frères qui sont en situation d’accueillir les réfugiés, de ceux qui risquent un peu de leur vie pour apporter de l’aide ; j’aimerais être là-bas, et il me semble que ce serait le moyen le plus sûr d’être comme Jésus sur la croix, qui ne se soucie pas de lui-même, mais se soucie des autres. 

En effet, dans nos vies elles-mêmes, nous devrions être témoins de ce qui rend vraiment heureux : la joie de nous rendre disponibles pour le bien des autres, en commençant par les plus petites choses, par les services au sein de la fraternité, par la préparation soignée de l’homélie, par la disponibilité au service des confessions de bon cœur et non pas seulement par devoir. Notre disponibilité commence par toutes ces simples choses. C’est par une telle disponibilité au Seigneur que nous sommes vraiment des serviteurs et, en nous rendant ainsi disponibles avec toute notre énergie, nous trouvons le secret du bonheur dans nos vies. 

 

Chers frères, alors que nous poursuivons notre chemin d’approche du mystère de notre Rédemption, soyons tous aussi, tous là où nous sommes, unis et fraternels, proches de ceux qui portent secours, et de ceux qui sont lourdement touchés par cette guerre. Rendons-nous tous disponibles, en nous donnant nous-mêmes pour les autres. Nous vivrons alors une grande similitude avec le Seigneur et nous trouverons une grande sérénité de vie : je ne peux que vous souhaiter de découvrir dans ce mystère de Pâques, que le don de soi est notre grand bonheur.

Tous mes vœux, mes frères !

Fr. Roberto Genuin 

Ministro Generale OFMCap

Dernière modification le lundi, 18 avril 2022 08:22