Ordo Fratrum Minorum Capuccinorum 2

Log in
updated 8:41 AM UTC, Dec 3, 2022

Fraternités Saint-Laurent en Amazonie

Fraternités internationales Saint-Laurent en Amazonie

Le 2 février 2022, journée de la vie consacrée, a été un jour mémorable pour l’ordre des capucins. Ce jour-là, deux fraternités Saint-Laurent ont été inaugurées à la triple frontière entre Pérou, Colombie et Brésil, au cœur de l’Amazonie. Elles sont les premières fraternités Saint-Laurent hors d’Europe, et répondent à la demande de l’actuel Gouvernement Général dans la Lettre programmatique du sexennat.

Ces nouvelles fraternités sont les héritières de deux belles traditions missionnaires centenaires : Leticia et toute cette région de Colombie ont été évangélisées et structurées par les capucins catalans (Espagne), et Benjamin Constant, et toute la région brésilienne qui l’entoure, ont reçu l’Evangile des capucins de l’Ombrie (Italie). Leticia et Benjamin ne sont qu’à vingt minutes en bateau l’une de l’autre, mais le contact entre les deux présences capucines n’a été jusqu’à présent qu’occasionnel. Par ailleurs, au cours des dernières décennies, le nombre de frères n’a cessé d’y diminuer.

Bien que la pandémie ait rendu les préparatifs plus difficiles, il a été possible, avec la bénédiction de Dieu, d’établir deux belles fraternités avec cinq frères chacune, amenant dans cette région dix frères bien disposés à vivre le charisme capucin dans la mission. Ce résultat a été permis grâce à la détermination de la Curie Générale, et en particulier des conseillers des Amériques, aux efforts de la commission préparatoire, à l’ouverture et à l’engagement personnels du provincial du Pérou, du provincial de Colombie et du Custode d’Amazonas-Roraima (Brésil), ainsi qu’à la collaboration de trois autres circonscriptions des Amériques.

Dans la fraternité de Leticia (Colombie, où l’on parle espagnol) sont envoyés : frère Lazaro Souza (38 ans, Cearà – Brésil), frère David Pacheco (49 ans, Pérou), frère Félix Bohórquez (62 ans, Colombie), frère Kellycio Medeiros (44 ans, Mato Grosso – Brésil) et frère Adán Gómez (39 ans, Mexique du Nord). Dans la fraternité de Benjamin Constant (Brésil, où l’on parle portugais) sont envoyés : frère Aceme Moraes (42 ans, Amazonas – Brésil), frère Marcos Vinicius da Silva (37 ans, Amazonas – Brésil), frère Manuel Vargas (49 ans, Colombie) ; frère Celso de Souza (64 ans, Amazonas – Brésil) et frère Hector Bueno (43 ans, Pérou). Tous ces frères se sont engagés à apprendre l’autre langue. Tous devront être au moins bilingue.

Lors des célébrations d’inauguration, tenues le matin à Leticia et en fin d’après-midi à Benjamin Constant, étaient présents les conseillers généraux frère Celestino Arias et frère Silvio de Almeida, ainsi que les supérieurs majeurs de toutes les circonscriptions impliquées : frère Alirio Rojas (provincial de Colombie) ; frère Piero Velez (provincial du Pérou) ; frère Mario Ivon Ribeiro (custode d’Amazonas-Roraima, au Brésil) ; frère Roberildo Souza Araujo (Provincial de Ceará-Piauí, au Brésil) ; frère Israel Maldonado (custode du Mexique du Nord) et frère Gilberto Bedin (custode du Brésil Occidental), et d’autres frères encore, des prêtres, des religieux, des religieuses et quelques laïcs. Les célébrations étaient simples mais riches en éléments spirituels et symboliques qui ont aidé à prendre la pleine mesure de l’événement, tels que l’imposition de la croix missionnaire, la remise d’un élément indigène et le signe du Tau sur le front. Les cérémonies ont culminé avec l’écoute de la bénédiction enregistrée du ministre général frère Roberto Genuin dans les langues correspondantes.

Le Secrétariat Général des Missions a accompagné tout le processus d’élaboration du projet, y compris la sélection des candidats. Au cours de ces premiers jours, il a aussi effectué une semaine de formation conjointe avec tous les membres des deux fraternités et a accompagné le premier chapitre local de chacune des fraternités.   

Maintenant, les vrais défis commencent : faire en sorte que ces frères, si différents, puissent vivre nos valeurs de fraternité, de minorité, allier une vie intense de prière, particulièrement contemplative, avec une vie missionnaire apostolique généreuse. S’y ajoute également la nécessité de trouver le moyen de soutenir ces fraternités dans leurs activités missionnaires et de formation avec la collaboration de toutes les circonscriptions des Amériques.

Au cours de cette année 2022, il sera nécessaire de planifier, avec l’aide des secrétariats généraux, le cours de formation missionnaire (théorique et pratique) qui sera offert à partir de 2023 aux profès temporaires de toutes les Amériques et aux autres frères qui le souhaitent.

Une fois de plus, nous faisons l’expérience que la collaboration entre circonscriptions est le meilleur moyen de répondre de manière pertinente aux urgences et aux besoins du monde d’aujourd’hui. Prions pour que ces fraternités contribuent à raviver notre charisme et notre esprit missionnaire.

Galerie de photos - https://flic.kr/s/aHBqjzDy5P

Dernière modification le samedi, 19 mars 2022 06:44
Plus dans cette catégorie : « Annuaire 2021-2022 Prions pour l’Ukraine »