Ordo Fratrum Minorum Capuccinorum

Log in
updated 6:59 AM UTC, Apr 13, 2021

Vœux de Noël

Vœux de Noël
du fr. Roberto Genuin
Ministre général des frères mineurs capucins

 

Télécharger

PDF Italiano

 

Vœux de Noël – vidéo en italien

 

Noël 2020

Chers frères,

Hier soir en entrant dans la chapelle de la Curie, nous avons trouvé quelque chose d’original, qui m’a frappé. Un de nos frères, particulièrement doué en ce domaine, a préparé une petite composition à l’entrée. Habituellement, à cette période, nous préparons des crèches. Notre crèche est également prête dans le chœur. Et puis, la veille de Noël on y dépose l’Enfant-Jésus, et les Mages viennent s’y joindre à l’Épiphanie ... La surprenante nouveauté de cette année est que dans la composition à l’entrée de la chapelle les trois mages ont été présentés en route à la recherche de l’Enfant naissant.

Je pense que chacun de nous a déjà rencontré le Seigneur, mais il est aussi toujours en recherche de le rencontrer davantage, de le connaître davantage.

Une des plus belles choses dont nous faisons l’expérience en vivant en fraternité, et qui nous donne le plus de force et de goût, c’est de voir que les frères qui cheminent avec nous cherchent tous à rencontrer encore plus le Seigneur. C’est aussi l’une des expériences les plus intéressantes que nous vivons à la Curie : malgré toutes nos faiblesses, évidemment aussi avec nos limites et nos péchés, il est magnifique de voir l’engagement de chacun dans sa recherche pour rencontrer le Seigneur plus profondément. Parce que c’est cela qui compte plus que tout le reste.

La surprise de Noël c’est qu’à la fin de nos recherches, comme cela arrive aux mages qui en suivant l’étoile trouveront l’Enfant, nous le trouverons nous aussi. En vérité, la plus grande surprise est qu’il nous recherchait déjà. Chaque fois que nous Le rencontrons, nous Le trouvons en réalité comme un Ami qui nous a précédés. C’est une chose magnifique : le Seigneur nous précède continuellement pour venir à notre rencontre. En devenant homme-enfant, homme sur cette terre, Il cherche la relation avec nous, Il cherche le dialogue avec moi.

Le dialogue que Jésus cherche avec moi me fait me sentir intéressant aux yeux de Dieu, me dit que j’ai une épaule sûre sur laquelle m’appuyer, qu’il y a une bienveillance certaine de la part du Seigneur pour moi. En même temps, cela me fait réfléchir : si le Seigneur vient pour moi et vient à mes devants pour me rencontrer, il fait de même non seulement avec moi, mais aussi avec chacun de nous.

Ainsi, alors qu’Il me donne la certitude d’être l’objet de sa bienveillance, d’être aimé de Dieu, Il me donne aussi le moyen pour essayer de le rencontrer davantage. Ce moyen, c’est de faire de même, comme je peux, mais faire de même moi aussi avec mes frères et avec tout le monde. La petitesse de l’Enfant nous dit précisément que le Seigneur est prêt à se laisser accueillir par tous. Peu importe le chemin que l’on a parcouru, les titres que l’on a, peu importe combien est grande la foi que l’on a, ni quelle est cette foi ! Le Seigneur vient pour rencontrer tout homme. Cela est exactement dans la ligne – nous ne l’en remercierons jamais assez ! – de ce que le Pape nous enseigne ces dernières années, c’est-à-dire l’ouverture que le Seigneur a envers chacun et l’ouverture que chacun de nous devrait avoir envers tous les hommes. Il semble décidément que ce que nous transmet le Pape est fortement lié à notre manière de percevoir la relation avec Dieu, si proche de la sensibilité franciscaine. Cela devrait nous donner beaucoup de courage !

Nous avons passé une année originale. Mais, malgré la désorientation des premiers mois, l’Ordre ne s’est pas arrêté. Ils sont nombreux, les signes qui nous montrent que l’Ordre ne s’est pas arrêté. Par exemple : le fait que nous continuions, quoique d’une manière différente, à servir les pauvres. C’est réjouissant de voir les images et d’entendre les histoires de beaucoup de nos frères en Asie, en Afrique, en Amérique latine… les photos qui les représentent alors qu’ils apportent de la nourriture ou des fournitures médicales aux villages dispersés, aux populations qui ne bénéficient d’aucune assistance. C’est une très belle chose ! Cela nous fait approcher du style de Dieu, de sa façon de nous approcher. Ainsi la vie est renouvelée. Il y a aussi beaucoup d’enthousiasme ici à la Curie de la part des préposés des différents services pour animer l’Ordre, sans doute d’une manière différente que d’habitude, mais efficace aussi. Continuons sur cette voie.

Je souhaite donc à chacun d’entre vous d’être en route à la recherche du Seigneur ; de vous rendre compte que le Seigneur ne s’arrête jamais, qu’Il continue de venir à nos devants pour nous rencontrer, et qu’en accueillant le Seigneur qui nous précède en venant à notre rencontre, nos cœurs s’ouvrent aussi à l’attention et à la rencontre avec nos frères.

Joyeux Noël et bonne année 2021 à tous !

Fr. Roberto Genuin OFMCap

* Transcription du message vidéo.

 

Dernière modification le mardi, 22 décembre 2020 12:52