Ordo Fratrum Minorum Capuccinorum

Log in
updated 4:49 PM CET, Feb 18, 2020

Des capucins dans le Golf

Cette année la famille franciscaine célèbre les 800 ans de la visite de saint François au Sultan d’Égypte. Il y a quelques semaines, le Saint-Père, pour la première fois, s’est rendu aux Émirats Arabes Unis, où il a célébré l’eucharistie en public dans la capitale Abu Dhabi. Cela en compagnie des catholiques vivant dans les Émirats et ceux provenant des pays limitrophes. À l’occasion d’un évènement aussi important, nous vous présentons le travail et la vie de nos frères capucins se trouvant dans cette partie du monde.

La Custodie des Frères mineurs capucins en Arabie comprend deux vicariats : celui du Sud (Émirats Arabes Unis, Yémen, Oman) et celui du Nord (Koweït, Arabie Saudite, Qatar et Bahreïn). Ce sont sept pays où travaillent 75 capucins provenant de 20 circonscriptions différentes : 53 viennent de l’Inde, 11 des Philippines, 4 du Liban, 3 des États-Unis, 2 de la Suisse, 1 de la Tanzanie et 1 de l’Italie. Cette custodie est la seule de l’Ordre où il n’y a aucun frère autochtone; tous proviennent d’autres pays et sont migrants avec permis de séjour à durée limitée, comme tous les étrangers.

Les églises sont, quant à elles, très fréquentées par les fidèles, tous originaires d’autres pays et qui sont pour la plupart des travailleurs dans tous les secteurs économiques et des services. Il y a beaucoup de laïques qui collaborent dans les paroisses. Cela aussi marque l’unicité de la réalité de notre monde capucin où toutes nos présences sont des présences paroissiales et où tous les frères sont impliqués dans la pastorale du Golf.

Ici, les frères vivent parmi les musulmans et sont engagés dans la diffusion silencieuse du message évangélique, à l’exemple de saint François d’Assise.

Les catholiques d’ici proviennent de partout dans le monde et portent avec eux leurs cultures, leurs langues et leurs traditions. Ils représentent aussi divers rites (syro-malabare, syro-malankar, maronite, chaldéen), ce qui constitue presque une image vivante de l’Église présente dans le monde.

Comme les frères proviennent de différents coins du monde, il n’est pas aisé d’être et vivre ensemble avec autant d’identités diverses. Cela constitue bien une richesse, mais c’est aussi un défi. La prière et les engagements aident les frères à vivre ensemble. Ils ont été formés dans des milieux différents, mais ils sont ici pour l’Église et avec l’Église. Offrant leurs services en une variété de langues, ils sont tous ici au service des gens. C’est certainement un défi, mais quand nous apprenons les uns des autres, nous expérimentons aussi la joie et le plaisir de vivre dans la diversité.

Les gens pensent que l’Arabie est un pays seulement musulman et qu’il n’y a pas d’églises catholiques ni de fidèles catholiques. Ce n’est pas tout à fait le cas; il y a de grandes différences entre les pays de la péninsule. En quelques-uns il n’est pas possible d’avoir d’églises alors que dans les Émirats Arabes Unis, il y a tellement de catholiques qui fréquentent et remplissent à craquer nos quelques églises le weekend! Oui, ce sont des pays musulmans. Mais il y a ici beaucoup de chrétiens et de catholiques. Travailler dans le Golf est une belle occasion d’apprendre les uns des autres et de témoigner de notre foi, ce qui peut changer la vie de chacun, selon l’enseignement de l’Évangile.

Nous vous invitons à regarder les entrevues et témoignages, en anglais, de nos frères capucins du Golf.

Vidéos d’entrevue (en anglais)

Autres vidéos — présentation des paroisses :

Vidéo – L’histoire de l’Église Catholique dans les Émirats Arabes Unis (en anglais) :

Photos des Émirats Arabes — les paroisses capucines :

Dernière modification le samedi, 16 mars 2019 21:21