Ordo Fratrum Minorum Capuccinorum

Log in
updated 12:53 PM CET, Feb 19, 2020

Saint Léopold Mandić, patron des cancéreux

Rome. À l’occasion de la 72e assemblée générale de la Conférence Épiscopale Italienne (CEI), tenue au Vatican du 12 au 5 novembre dernier, il fut surtout question de « l’approbation de la troisième édition italienne du Missel Romain » (les médias en ont abondamment parlé, surtout en ce qui a trait à la nouvelle traduction du Notre Père) — il a aussi été décidé, comme mentionné dans le communiqué final de la Conférence, « la nomination de deux Saints Patrons. La première demande touche saint Léopold Mandić, patron des cancéreux. Depuis les années 80 du siècle dernier, plusieurs médecins, malades et leurs proches se sont faits les porte-paroles du désir de pouvoir invoquer de façon particulière ce saint lors d’une réalité souffrance — ici le cancer – de nos jours plus répandue et angoissante. Les promoteurs de cette demande, appuyée par de nombreux fidèles [la pétition a recueilli 67 000 signatures, n. d.r.], ont souligné comment saint Léopold – qui a souffert beaucoup à cause de cette maladie, l’affrontant avec sérénité, foi et abandon à la bonté divine – peut être donné en exemple dans l’épreuve de la maladie et intercesseur auprès de Dieu afin d’invoquer le don de la guérison. » Comme il est dit, le Père Léopold eu beaucoup à souffrir à cause de sa santé précaire, en plus de sa minuscule stature (il parait qu’il mesurait à peine 1,35 m.) et de son bégaiement qui lui rendait difficile le fait de parler. Nous savons qu’en avril 1942 il fut reçu à l’hôpital civil de Padoue où un cancer de l’œsophage lui fut diagnostiqué. « Si le Seigneur me veut, qu’il me prenne », dit-il en ajoutant un désir : « Que le Seigneur me prenne sur la brèche » car, disait-il, « un prêtre doit mourir des fatigues apostoliques; il n’y a pas d’autre mort digne d’un prêtre ».

Pour qui ne le connaitrait pas, rappelons que saint Léopold (1866-1942) était frère capucin d’origine dalmate, mais appartenant comme religieux à la province de Venise. À Padoue de 1909 jusqu’à sa mort, il fut, dans une minuscule cellule, ministre de la Miséricorde, accueillant à son confessionnal de nombreuses personnes désirant le pardon de Dieu. De là qu’il soit connu comme étant « le confesseur de Padoue ». Il aurait aimé être missionnaire auprès de ses frères Croates, mais la Providence ne le permit pas; il devint donc missionnaire du confessionnal. Ses pénitents, comme l’écrivait le Postulateur, frère Carlo Calloni, ont souligné son « accueil singulier », sa « patience incroyable », sa « délicatesse imperturbable », sa grande « compréhension », son « élégance aussi envers les plus pauvres et humbles », son « grand cœur » et sa grande « écoute empreinte d’humanité ».

La seconde demande parvenue à la CEI concerne sainte Rose de Viterbe, déclarée « patronne de la Jeunesse franciscaine d’Italie. C’est une très jeune laïque, très près des idéaux de saint François d’Assise, décédée en 1251. Ce modèle de vie évangélique est aujourd’hui proposé comme exemple à suivre pour cheminer sur la voie tracée par le Poverello d’Assise et par sainte Claire et être soutenus sur un chemin de vie chrétienne cohérente et demandant du courage ».

Après l’accord de la CEI, il reste une étape à franchir, celui d’obtenir l’approbation, le sceau officiel, de la Congrégation vaticane pour le Culte divin.

Enfin, nous vous invitons à faire un pèlerinage virtuel à la suite de saint Léopold : de Padoue à Herceg Novi (Castelnovo).

Vidéos:

  1. Saint Léopold Mandić — sanctuaire de Padoue
  2. Saint Léopold Mandić — Padoue, chapelle et cellule
  3. Saint Léopold Mandić — Padoue, musée
  4. Saint Léopold Mandić — Padoue, confessional
  5. Herceg Novi, Maison natale de saint Léopold Mandić
  6. Herceg Novi, Chapelle Saint-Léopold
  7. Église baptismale de saint Léopold
  8. Herceg Novi, cité de saint Léopold Mandic OFMCap

Photos:

  1. Sanctuaire et musée, Saint-Léopold-Mandić, Padoue
  2. Tombe et cellule de saint Léopold Mandić, Padoue
  3. Église et couvent, Saint-Léopold-Mandic, Padoue
  4. Chapelle et cellule, Saint-Léopold-Mandic, Padoue
  5. Herceg Novi, MNE Chapelle Saint-Léopold-Mandic
  6. Herceg Novi, MNE, Maison natale de saint Léopold
  7. Herceg Novi, MNE, la ville
  8. Herceg Novi, MNE, Église Saint-Jérôme
  9. Herceg Novi, MNE, ancien couvent des capucins

Dernière modification le lundi, 04 février 2019 16:46